martedì 10 settembre 2019

Senderos: "Ho deciso io di venire a Chiasso"

Le prime parole da giocatore rossoblu, Senderos le ha concesse al quotidiano romando Le Matin.

Il difensore centrale ha dichiarato di avere diverse opzioni aperte come ad esempio in Medio Oriente. 
"I soldi non hanno chiaramente nulla a vedere con questa scelta, sono io a poter decidere dove andare e Chiasso mi ha convinto". "La trattativa, - continua l'ex nazionale - è stata rapida; abbiamo discusso e ho deciso di venire."

Philippe, on vous retrouve donc pour une saison à Chiasso: franchement, c’est étonnant, vous aviez d’autres options plus intéressantes financièrement notamment, non?Bien sûr que j’avais des options, en janvier, en février, cet été, des propositions posées sur la table. Par exemple pour aller au Moyen-Orient. Bien sûr aussi que le salaire proposé n’a rien à voir. Mais je n’ai jamais fonctionné comme cela, en pensant à l’argent. J’ai ce luxe-là de m’attacher à d’autres critères.
Pourquoi avoir dit oui à Chiasso?Tout est allé très vite en fin de semaine passée. Les dirigeants et le staff du club m’ont fait savoir leur intérêt et leur volonté de me rencontrer. Je suis allé au Tessin dimanche, nous avons discuté. C’est le projet présenté par Chiasso qui m’a convaincu. C’est une équipe jeune, qui recherchait un élément d’expérience. J’ai été séduit par le projet de jeu aussi. Et puis j’ai envie de jouer, j’ai faim. OK, cela en surprend quelques-uns de me voir en Challenge League. Quand j’ai signé à Arsenal à 18 ans c’était aussi étonnant, non? Moi, je ne me suis jamais pris pour ce que je n’étais pas. Chiasso, c’est un défi qui m’intéresse.
Et qui vous permet de retrouver la Suisse aussi…Oui, je me rapproche de ma famille, c’est bien. Mais encore une fois, je m’engage avec Chiasso parce que c’est mon choix, que le courant a passé tout de suite sur la base du projet présenté. C’est la seule raison.